Triduum à domicile : dimanche

Dimanche 20 septembre

Notre-Dame du Courage,
prie pour nous


Écoutons l’abbé Leo Palm, recteur du Sanctuaire

La situation tout à fait exceptionnelle de cette crise de santé a chamboulé la vie de tous. Alors que beaucoup étaient confinés chez eux, d’autres se sont tenus en première ligne et ont fait preuve d’un courage exceptionnel. Ils se sont dévoués jusqu’à l’épuisement. Comment ne pas s’incliner devant le personnel des hôpitaux et des maisons de repos ? Comment dire notre reconnaissance à ceux qui ont fait tourner les services essentiels dans nos pays : fournisseurs d’électricité et livreurs de mazout, fermiers, maraîchers, boulangers, camionneurs, assortisseurs et caissières dans les magasins d’alimentation. Comment ne pas admirer ces parents en télé travail, assumant en outre la scolarité et la garde de leurs enfants, les bénévoles qui ont continué à préparer les colis alimentaires pour les plus démunis ? Etc.

Ces mois exceptionnels ont été pour beaucoup l’occasion de s’arrêter et de poser la question : mais qu’est-ce qui est essentiel ? qu’est-ce qui est vraiment vital ? Quels sont les services de base assurés par une foule de personnes merveilleuses, que, bien souvent, nous ne valorisons pas vraiment ?

Je me rappelle un petit événement dont j’ai été le témoin à la caisse d’un supermarché. Il avait suffi de quelques instants pour que, entre la petite fille assise dans le caddy et la caissière, se crée une vraie complicité. Quand le papa a payé, la petite fait un beau sourire : Merci, madame ! Son père la reprend : Pas besoin de dire merci ; elle est payée pour ça. Quelle occasion manquée d’encourager la petite à rester dans la gratitude.

Un merci, un sourire peuvent être source de miracles et donner beaucoup de courage.

On se souvient de ce qui est arrivé à la petite Thérèse de Lisieux : Belle, si belle que jamais je n’avais rien vu de si beau. C’est ainsi que Thérèse décrit la statue de la sainte Vierge en mai 1883. Elle est posée sur une commode, près du lit où la petite fille de 11 ans souffre depuis des semaines d’une étrange maladie : Ne trouvant aucun secours sur la terre, la pauvre petite Thérèse s’était aussi tournée vers sa Mère du Ciel, elle la priait de tout son cœur d’avoir enfin pitié d’elle… Tout à coup la Sainte Vierge me parut belle, si belle que jamais je n’avais rien vu de si beau, son visage respirait une bonté et une tendresse ineffable, mais ce qui me pénétra jusqu’au fond de l’âme ce fut le « ravissant sourire de la Sainte Vierge ». Alors toutes mes peines s’évanouirent (Manuscrit A 30v).

Notre-Dame du courage, prie pour nous !


Méditation

À peine Jésus est-il né que Siméon prédit à la jeune Marie
la souffrance et les larmes qui sont inévitables dans la vie.

Vierge Marie, garde-nous des découragements
lorsque la croix inattendue se profile au détour du chemin.

Garde-nous des peurs et des angoisses
et que par-delà la croix,
ton sourire nous soutienne et nous encourage.

Nous t’en prions.


Intentions

Pour les personnels soignants parfois débordés par le travail
et qui se dévouent auprès de ceux qui souffrent :
Marie, Vierge des Pauvres, aide-les à accueillir,
soulager, prendre soin de chaque malade.
Pour les chercheurs qui consacrent leur temps,
leur énergie à la recherche d’un traitement.
Marie, Vierge des Pauvres, éclaire-les.
Pour tous ceux qui, à travers leur métier ou par le bénévolat,
s’engagent pour nous apporter ce dont nous avons besoin
en cette période d’épidémie,
Marie, Vierge des Pauvres, guide-les et protège-les
dans leurs missions.


Nous vous invitons à réciter 3 Ave Maria


Chant : Pour le oui de ta vie

Refrain : Bénie sois-tu Marie Pour le oui de ta vie
Bénie sois-tu Marie Toi que Dieu a choisie.

1. Ton oui invente l’avenir
Quand tu dis l’attente des hommes
Toi tu sais le désir de Dieu.
Femme Marie, tu es bénie.

2. Ton oui éclaire nos chemins
Jour levé au cœur des ténèbres,
Pour marcher au soleil de Dieu.
Femme Marie, tu es bénie.

3. Ton oui nous ouvre grand les yeux
Main tendue relevant les pauvres,
Dieu choisit d’habiter chez eux.
Femme Marie, tu es bénie.

4. Ton oui nous mène vers la croix
Et la mort devient un passage,
Pour ouvrir l’âge de la foi.
Femme Marie, tu es bénie.


Durant la procession aux flambeaux… La première en chemin

La première en chemin, Marie tu nous entraînes
A risquer notre « oui » aux imprévus de Dieu.
Et voici qu’est semé en l’argile incertaine
De notre humanité, Jésus Christ, Fils de Dieu.

Marche avec nous, Marie , sur nos chemins de foi,
Ils sont chemins vers Dieu, ils sont chemins vers Dieu.

La première en chemin, en hâte, tu t’élances,
Prophète de celui qui a pris corps en toi.
La parole a surgi, tu es sa résonance
Et tu franchis des monts pour en porter la voix.

Marche avec nous, Marie, aux chemins de l’annonce,
Ils sont chemins vers Dieu, ils sont chemins vers Dieu.

La première en chemin, pour suivre au Golgotha
Le fils de ton amour que tous ont condamné
Tu te tiens là, debout, au plus près de la croix,
Pour recueillir la vie de son cœur transpercé.

Marche avec nous, Marie, sur nos chemins de croix,
Ils sont chemins vers Dieu, ils sont chemins vers Dieu.

La première en chemin avec l’Eglise en marche,
Dès les commencements… tu appelles l’Esprit !
En ce monde aujourd’hui, assure notre marche;
Que grandisse le corps de ton Fils Jésus Christ!

Marche avec nous, Marie, aux chemins de ce monde,
Ils sont chemins vers Dieu, ils sont chemins vers Dieu
.


Invocations de Banneux

Vierge des Pauvres, conduis-nous à Jésus, Source de la grâce.
Vierge des Pauvres, sauve les Nations.

Vierge des Pauvres, soulage les malades.
Vierge des Pauvres, soulage la souffrance.

Vierge des Pauvres, prie pour chacun de nous.
Vierge des Pauvres, nous croyons en toi.

Vierge des Pauvres, crois en nous.
Vierge des Pauvres, nous prierons beaucoup.

Vierge des Pauvres, bénis-nous.
Vierge des Pauvres, Mère du Sauveur, Mère de Dieu, merci.


À demain !

P.S. Si vous le souhaitez, vous pouvez consulter le livret du pèlerinage via ce lien ou le télécharger (en pdf) via ce lien

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.