Marie, Notre-Dame et Notre Mère

Marie, notre Mère, fêtée ce 15 août, partage la gloire de son fils. Elle est montée au ciel en son corps et son âme. Jésus aime sa mère et la donne comme modèle de foi en la parole de Dieu.

Marie tient une place particulière dans l’Église. C’est une figure féminine, perçue comme plus proche, plus douce, et consolatrice que celle d’un Dieu, même tendre et attentionné. Marie pèse lourd dans notre foi et notre humanité. Elle protège, guide, apaise.

DSC_0418

Comme l’écrivait Eric de Beukelaer dans un article de La Libre, la foi chrétienne ne se fonde pas que sur des concepts abstraits (même s’ils sont nécessaires en théologie) mais aussi sur une expérience concrète. Une parole sans ancrage concret est légère. Seul le réel lui donne du poids. Ainsi en va-t-il de Marie. Sa vie sur terre fut celle d’une maman, confrontée au poids des petites choses répétitives. Elle nous aide à ne pas fuir le concret du jour. Elle nous enseigne à déployer notre foi en Christ dans l’incarnation du quotidien ; à aimer comme son Fils, même si nos vies sont sombres, lourdes, compliquées.

Marie nous aide, nous éclaire, nous guide, nous conduit à Jésus. Parce qu’elle fut sa première disciple, la première en chemin, Marie nous apprend à l’écouter et à garder confiance en lui. Confions-lui nos intentions de prière.